Circuit court ou responsable ?

Avant-hier, nous avons été contactés pour récupérer une maman et 3 chatons à Rennes. Hier, nous avons reçu un courriel de la même association Rennaise, qui cherchait à placer 4 chatons…

Nous profitons donc de cette occasion pour clarifier notre position à ce sujet, elle se discute, mais c’est notre position, chacun étant libre de ses choix et de sa propre vision de la protection animale.

Le refuge d’AdopteUnChat.org ne souhaite pas aller chercher la misère animale dans les autres départements tant qu’il restera des animaux en souffrance devant notre porte. Et le fait que notre refuge soit toujours complet, que des demandes nous arrivent tous les jours laisse penser qu’il y a largement de quoi faire chez nous. Nous pensons sincèrement que d’accepter de telle demande ne fait en réalité que déplacer le problème d’un territoire sur un autre. Certains n’acceptent pas notre point de vue et traite avec mépris notre vision territoriale, la qualifiant de « circuit court de la protection animale ». Mais pour nous, plus qu’un choix, c’est une responsabilité. Comment expliquer le fait d’aller chercher des chatons à Rennes quand on est assailli de demande à Brest ?

Nous avons tous les jours des demandes de prise en charge, des chats jeunes, d’autre plus âgés mais sociables, en bonne santé et adoptables, pourtant personne n’en veux.

Isaac SIMON | Président de l’association AdopteUnChat.org

Il n’est pas question de juger telle ou telle association, mais il est vrai que, depuis plusieurs semaines, nous voyons des covoiturages ramener du département 35 des chats et chatons vers des associations du Finistère, des initiatives qui nous étonnent beaucoup dans le contexte actuel et on peut même dire que cela nous attriste. Nous ne sommes pas idiots, nous connaissons la raison de cette soudaine entraide. Nous vous laissons libre d’en tirer vos conclusions.

Par ce post, nous voulons juste vous faire partager notre inquiétude et notre déception concernant cette pratique et nous voulons vous réitérer notre volonté et notre ambition de rester un refuge du Finistère, pour les animaux du Finistère.

Vous verrez dans les prochains jours, le travail que nous accomplissons pour sauver les plus malheureux. Nous vous parlerons d’Odin, d’Athéna et de Socrate. La période est intense et les cas sont très lourds.

#toutcommenceenfinistere #brest #adopteunchat #centredesoins

Vous aimerez aussi...