« Il faut piéger les chats » plaide Willy Schraen

En mai 2020, Willy Schraen, Président de la Fédération Nationale des Chasseurs, souhaitait que les chasseurs « piègent » les chats en balade à plus de 300 mètres de chez eux. Une provocation de plus qui a eu pour conséquence de déclencher contre lui une vague de harcèlement ainsi que des menaces de mort. Mais loin de faire le lien entre ses déclarations et ces conséquences (Willy Schraen et sa famille avaient dû être placés sous protection policière) il attribuait cette haine suscitée à un tweet du député Loïc Dombreval dont le contenu était « La 1ère recommandation de mon rapport de mission sur le bien-être des animaux de compagnie en sera de changer urgemment le président de la fédération nationale de chasse qui propose d’abattre tous les chats en balade à plus de 300 mètres de chez eux »

Malgré la lourde peine demandée par le procureur de la République à l’encontre du député Dombreval  qui est aussi  vétérinaire,  le tribunal a tranché et Willy Schraen vient de perdre son procès en appel.

Willy Schraen est un habitué des provocations et attaque systématiquement les personnes qui ne pensent pas comme lui ou les défenseurs des animaux. Il vient d’ailleurs de porter au sénat une pétition demandant de sanctionner fortement les associations de protection de l’environnement et des animaux qui militent contre la chasse. Willy Schraen se positionne en défenseur des valeurs traditionnelles et de la ruralité (sic)… Dans une récente interview télévisé, il assumait son plaisir à donner la mort, et précisait « qui n’en avait rien à foutre de réguler » « son métier c’est pas chasseur. » Entendre par là qu’il chasse pour le plaisir contrairement à ce que la Fédération prétendait depuis de nombreuses années, à savoir l’amour de la nature et prélever les animaux pour éviter la prolifération.
Willy Schraen a été réélu fin juin et pour 6 ans à la tête de la Fédération nationale des chasseurs, nul doute qu’on entendra encore parler de lui, et pas forcément pour le meilleur.

https://www.lavoixdunord.fr/751900/article/2020-05-12/si-piege-les-chats-je-ne-vous-dis-pas-quoi-ca-va-ressembler-la-proposition-choc

Vous aimerez aussi...